COMMUNE DE VILLERS-LE-BOUILLET
CONSTRUCTION D’UNE MAISON RURALE ET ABORDS

Comme la Maison Communale, la géométrie du projet se veut simple et lisible.

Les articulations volumétriques se veulent fluides, les lignes volontaires et les rythmes de façades agréables. Aucune arrogance dans la démarche mais une volonté de s’installer en dialogue avec l’existant.

L’espace principal de la Maison Rurale de Villers-le-Bouillet est bien entendu sa grande salle polyvalente de pratiquement 400m² combinée à son hall d’accès. Ce parallélépipède d’environ 22m de côtés et de 6m50 de haut permet d’avoir une hauteur libre en tout point de la salle de 5m sous la structure, les éclairages et les dispositifs d’atténuation acoustique.

 

Autour de ce volume se développent sur 3 côtés les autres fonctions reprises au programme, sur un niveau côté « Maison Communale » (afin de permettre une prise de lumière naturelle au-dessus du dégagement de la salle) et sur 2 niveaux à l’avant et à l’arrière.

Les volumes les plus hauts et les plus longs sont situés du côté de la façade principale, celle de l’entrée de la Maison Rurale, afin de créer une barrière acoustique entre la salle polyvalente et les quelques maisons des riverains de la rue Croix Chabot. Dans une moindre mesure, les logements de la rue de Waremme étant plus loin, le même principe est appliqué à l’arrière du bâtiment.

La construction de bâtiments à toitures plates permet d’une part l’utilisation maximale des volumes et d’éviter leur trop grande hauteur et d’autre part de placer éventuellement des panneaux solaires photovoltaïques dans leur meilleure orientation.

© 2020 DS-ARCHITECTURE